Georges Brassens
Collège
Marignane
 

Commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale

mardi 13 novembre 2018

6 élèves de 3ème du collège, accompagné de leur enseignant d’Histoire-Géographie F. Reynaud, ont participé dimanche 11 novembre 2018 aux commémorations du Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale organisées par la municipalité de Marignane.

Ils ont lu une lettre rédigée à la manière des lettres des Poilus, travail réalisé en cours de Français dans le cadre des programmes de 3ème.

Mon cher Paul,

Je suis très heureux d’enfin pouvoir t’écrire. Tu ne peux pas imaginer à quel point tu me manques. Je donnerais tout ce que j’ai pour passer une soirée avec toi, comme avant. Si tu savais ce que je vis ici…

Comme tu le sais, je suis à Verdun mais j’ai été transféré en première ligne, sur le front. S’il existe bien un enfer sur terre, c’est ici, dans les tranchées. Nous vivons en permanence dans l’humidité et dans la boue. Elle complique nos déplacements et, quand on arrive enfin à se mettre au sec, ce qui est très rare, elle sèche sur nos uniformes nous empêchant même parfois de plier les jambes et imprégnant d’une odeur nauséabonde. On finit malgré tout par s’y habituer. Cela doit faire un mois que je ne me suis pas lavé, mon corps entier me démange ! La moindre petite blessure peut nous pousser dans la tombe si elle s’infecte. Cinq de mes camarades en ont déjà fait les frais. La semaine dernière, on nous a rapporté que des cas de tuberculose s’étaient déclarés à quelques kilomètres de nous. J’espère de tout mon cœur que ce sont des balivernes…

Notre régiment est déjà assez touché à chaque attaque des boches. Nous avons été appelés à nous battre deux fois cette semaine. Personne ne peut imaginer la violence extrême des combats ! Les obus tombent et explosent à seulement quelques mètres de nous et nous recouvrent de terre tout en projetant des corps.
Au loin, les balles fusent de toute part, le décor est apocalyptique. Des dizaines et des dizaines de soldats tombent à chaque offensive. Les corps s’amoncellent sur le champ de bataille.

Je suis exténué, mais le bruit incessant des combats m’empêche de trouver le sommeil, les réserves sont maintenant réduites et la faim me tord le ventre. J’ignore quand sera la prochaine permission, ça fait longtemps que j’ai cessé de compter les jours. J’ai peur Paul. La mort est partout autour de moi. Elle me guette, je le sens.
S’il te plaît, écris moi. Donne moi de tes nouvelles, j’en ai besoin pour tenir. Comment va ta femme ? et ton fils ? Il a du grandir depuis la dernière fois que je l’ai vu…

Paul, mon frère, si je ne devais pas revenir de cette fichue guerre, promets moi d’être là pour François et la petite. Je les aime tant.
Prends soin de toi mon ami.

J’espère te voir bientôt
ton ami Louis

La communauté éducative du collège est fière de leur engagement dans le cadre du devoir de mémoire.

Portfolio

 
Collège Georges Brassens – Avenue du Général de Gaulle - 13700 Marignane – Responsable de publication : Mme LE BOURCH
Dernière mise à jour : vendredi 14 décembre 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille