Georges Brassens
Collège
Marignane
 

De l’Histoire Des Arts en sciences physiques

mardi 20 janvier 2015

Comment peut on faire le lien entre les sciences physiques et HDA ?

JPEG - 16.9 ko
oeuvre d’étude
JPEG - 13.2 ko
encrage/impression

HDA et SCIENCES PHYSIQUES
Gravure à l’eau forte .

Introduction.
C’est une technique de gravure qui permet de produire en petite quantité des œuvres identiques les unes aux autres mais tous les tirages sont signés et numérotés par l’artiste .

I- Présentation du procédé.

De nombreux peintres ont pratiqué cette technique de gravure en creux que l’on qualifie souvent de gravure des peintres à cause de sa facilité de réalisation : c’est très facile de griffer le vernis plutôt que de prendre un burin pour faire une gravure dans la pierre !
L’ aquafortiste travaille sur une plaque de cuivre recouverte d’un vernis plastique. Il grave son œuvre avec des traits plus ou moins fins ou profonds. Il trempe la plaque de cuivre dans le bain d’acide. Il laisse agir. Il rince et enlève le vernis.
Il encre la surface et grâce à une presse (comme en imprimerie ) il réalise une impression sur une feuille de papier.

II-Le choix de l’œuvre.
J’ai choisi une eau forte de Pablo Picasso.

III- La technique.
Elle est basée sur les propriétés chimiques du cuivre et des matières plastiques : le cuivre est attaqué par l’acide nitrique mais pas les matières plastiques.
1- Montage.
A voir en classe avec le professeur suivant le matériel disponible

2- Observations.
- On constate un dégagement gazeux (il se forme des petites bulles) au niveau des parties du cuivre qui ne sont plus recouvertes par la cire. A cet endroit le métal réagit donc avec l’acide. Au dessus du bécher apparaît une vapeur orange.
- La solution d’acide change de couleur et passe de l’incolore au bleu .

3- Interprétation.
Le cuivre non recouvert de cire a disparu : il y a eu réaction chimique. Cette réaction est visible à cause des bulles de gaz qui se forment et à cause du changement de couleur du liquide.
Le métal cuivre s’est transformé en ions cuivre de couleur bleu et en gaz orange qui s’est dégagé au dessus. Ce gaz est toxique aussi j’ai réalisé l’expérience sous la hotte aspirante.
La zone du métal qui a réagi avec l’acide forme un creux.
Les zones qui sont restées recouvertes de cire restent lisses et plates.

En passant le tube de cuivre sur le tampon d’encre les creux apparaissent en blanc (sans encre) et les zones lisses apparaissent colorées par l’encre donc en foncé.

Conclusion.
Cette technique permet de réaliser plusieurs tirages. La matrice en cuivre est ensuite rayée par l’artiste et plus aucune impression supplémentaire pourra être faite.
D’autres artistes peintres ont fait de eaux fortes . On peut citer Rembrandt, Goya et Matisse.... à vous de vous documenter pour la suite.

Voir travail d’élève sur

texte complet de documentation

 
Collège Georges Brassens – Avenue du Général de Gaulle - 13700 Marignane – Responsable de publication : Mr DELAHAYE
Dernière mise à jour : vendredi 20 novembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille